S.O.S. fondue a de la Suisse dans les idées ! 

Soumis par Anonymous (non vérifié) le lun, 28/09/2015 - 10:50
Portrait de Gérald Golay

Fondée en 2012, la compagnie S.O.S. Fondue s’est petit à petit fait un nom dans les Laurentides mais également à Montréal et depuis l’hiver dernier à Québec. Le succès rencontré par les sachets de fondues concoctés de manière artisanale par les propriétaires suisses de cette compagnie, les poussent à se lancer dans un nouveau défi, celui de posséder un «food truck».

De plus en plus populaires dans les rues de Montréal depuis quelques années, ces camions de restauration de rue poussent comme des champignons aux quatre coins de la ville. On en dénombre une trentaine et ce chiffre va continuer à croître puisque les autorités de Montréal entendent encore en accueillir au moins le double ces prochaines années. De nombreux pays sont déjà représentés par des camions qui mettent en avant leurs gastronomies respectives. N’est-il pas souhaitable et même naturel que la Suisse possède à son tour son camion? Pour Gérald Golay, fondateur de S.O.S. Fondue, cela ne fait aucun doute. «Nous possédons une importante communauté suisse et nos repas typiques sont connus et prisés par les québécois, nous pensons que ce camion connaîtrait un vif succès» glisse celui qui a servi des centaines de «hot fondue» pendant le dernier Montréal en Lumière. «Ces pains remplis de notre fondue, c’est rapide et excellent. C’est le produit idéal à proposer dans un food truck et les gens en raffolent», précise-t-il.

Si le projet est déjà bien avancé et que le camion a déjà été acheté, il reste à le transformer en cuisine et à le décorer aux couleurs suisses. Ce qui représente un coût que la jeune compagnie ne peut assumer. Gérald ne ménage pas ses efforts pour convaincre des partenaires d’embarquer dans le projet. «Je mets en avant le fait que ce camion, au-delà du simple fait de proposer des plats typiquement suisses, sera une sorte d’ambassadeur de notre pays. J’aimerais que chaque suisse installé au Québec puisse en être fier et s’identifier à lui. Mais je constate qu’il est difficile de trouver des partenaires lorsqu’il s’agit de restauration. Même si je ne reçoit que des compliments et des encouragements pour ce projet, l’investissement financier reste timide», constate le Lausannois d’origine.

«Nous attendons encore quelques réponses mais j’aurai sincèrement espéré que les grandes compagnies suisses basées au Québec adhèrent au projet. Car on ne parle pas de sommes extravagantes. A titre de comparaison, nos besoins financiers correspondent  au budget nécessaire pour la parution de trois ou quatre pages de publicité dans un grand quotidien. Nous, nous serons visibles à l’année sur les routes et dans les rues de Montréal. Sans compter nos présences dans de nombreux festivals, été comme hiver». Une ou deux réponses sont attendues cet automne mais quoi qu’il arrive, on ne baissera pas les bras au sein de la petite équipe de S.O.S. Fondue, qui devra le cas échéant se tourner vers les banques.

Une chose est certaine, si le camion voit le jour des effluves de fromage vont chatouiller les narines des badauds, qui pourront se régaler des merveilles que possède la gastronomie rouge à croix blanche. Et Gérald et son équipe pourront alors se féliciter d’avoir eu de la Suisse dans les idées…

S.O.S. Fondue
819 216-7000
www.sosfondue.ca