L’impact de l’innovation des start-ups sur l’économie 

Mardi, Septembre 6, 2016 - 16:15

Par Christian Wopperer
Vice-président Sales Intelligence, Centre d’entreprises et d’innovation de Montréal (CEIM); membre et administrateur de la Chambre de Commerce Canado-Suisse

 

« Uber n’est pas réellement disruptif. », thèse que défend Clayton Christensen, professeur réputé de Harvard. Comment corroborer cette assertion quand Uber est une vraie innovation radicale ou disruptive. Admettons qu’il n’est pas évident de nos jours de faire la différence entre une innovation disruptive et incrémentale. C’est le modèle d’affaires de certaines start-ups qui devient révolutionnaire.

 

Que dire de Netflix qui a enterré Blockbuster, d’AirBnB qui en avril 2014 a levé des fonds de près de 475 millions de dollars et qui aujourd’hui a une valorisation de 10 milliards de dollars supérieure à la chaîne Hyatt ! Et, sans biens immobiliers…

 

En ce qui concerne l’informatique moderne, le Mac a probablement été un élément phare, l’iPod a lancé l’ère de la musique digitale, l’iPhone a transformé la téléphonie et l’iPad est en train de retransformer l’informatique.

 

Les innovations du Mac d’Apple étaient l’intégration de la souris et de l’interface graphique : des concepts qui n’ont pas été inventés par Apple, mais plutôt par le légendaire PARC (centre de recherche de Xerox). Par ailleurs, une entreprise aussi innovante que l’entreprise Suisse Logitech – devenue le leader mondial de la souris informatique – a bénéficié également d’avancées technologiques d’universités ou d’entreprises.

 

Pour créer une innovation, l’idée n’est pas suffisante et serait même l’élément le moins important. Il est crucial de savoir commercialiser une innovation et de pouvoir la mettre en valeur et, par la suite, la mettre en marché; c’est-à-dire se conformer aux attentes des consommateurs.

 

Il est erroné de s’imaginer que l’idée d’un produit innovant a germé dans la tête d’un inventeur de génie et que le produit ou la solution se retrouvera partout. En commercialisation, la magie n’existe pas et sans concurrents pas de besoin de marché.

 

On pense qu’Apple est le prototype de ce modèle « visionnaire » de l’innovation avec son fondateur qui déborde d’idées fulgurantes et change le monde. Sans renier le talent de Steve Jobs, on constate qu’Apple suit le modèle collectif de l’innovation. 

 

Lorsque l’on parle de start-ups au Canada, beaucoup d’entreprises démarrent en innovation, mais peu d’entre elles sont assurées de survivre. Une start-up sur deux en moyenne s’éteint après moins de 18 mois. Un accompagnement bien ciblé permet à certaines d’entre elles d’être encore en opération après cinq ans (statistiques de l’accompagnement du Centre d’entreprises et d’innovation de Montréal compilées par le ministère de l’Économie, de la science et de l’innovation du Québec : 75 % des entreprises incubées par le CEIM survivent après cinq ans et plus).

 

En parlant de l’impact de l’innovation sur l’économie, nous pouvons faire un parallèle avec UberX et les taxis traditionnels, ou une économie du partage contre une économie
réglementée, mais basée sur les besoins conformes aux attentes de la clientèle du 21e siècle… L’innovation disruptive apporte des changements radicaux, comme l’illustre brillamment UberX. N’ayant pas été à l’écoute de sa clientèle, l’industrie du taxi a négligé l’innovation, ce qui lui a été particulièrement contre-productif. 

 

Nous sommes conscients qu’il existe des accommodements et des règles à établir pour la concurrence que certains décrivent comme étant déloyale. Toutefois, comme tout évolue à une vitesse phénoménale, ce cas se transformera sans doute en faux problème, car le conflit opposant les chauffeurs de taxis et UberX sera bientôt dépassé. Uber déclare qu’il s’empressera de placer une commande pour 500 000 véhicules si Tesla parvient à mettre au point un véhicule conforme à ses besoins. Pourquoi cette annonce ? D’ici 2020, Elon Musk de Tesla a prévu fabriquer 500 000 véhicules autonomes. 

 

La liste d’inventions géniales écloses au Canada sans jamais avoir été commercialisées est longue. Pour connaître la réussite commerciale, les innovations doivent être efficaces, largement déployées et transformées en succès d’affaires. L’innovation a toujours contribué à faire évoluer les modèles économiques au cours des siècles, par le biais d’individus ou souvent par des start-ups aujourd’hui. Souvenons-nous que les Uber, AirBnB, Google et Apple ont déjà été des entreprises en démarrage.