Gervais Rioux 

Soumis par François Longpré le lun, 08/09/2014 - 11:47
Fondateur et CEO d’Argon 18

LE COMMENCEMENT

Tout commence par l’émerveillement d’un enfant pugnace qui participe à sa première course de vélo. Sa monture n’a rien de spectaculaire, au contraire. C’est même un vélo de série assez lourd, avec de grosses roues. L’allure de ce jeune cycliste n’est pas tout à fait conventionnelle. En fait, comme nous sommes au Canada, il a emprunté un casque de hockey pour faire sa course, course qu’il va d’ailleurs gagner. Nous sommes en 1973 et cet enfant s’appelle Gervais Rioux. Il vient de découvrir un univers, celui du cyclisme, et il vient de décider qu’il en fera son monde.
En 1976, il assiste à la course sur route lors des Jeux olympiques de Montréal. À partir de ce moment, il n’y a plus de retour possible et l’objectif est coulé dans le bronze, il doit lui aussi atteindre ce niveau, aller à la limite du possible.

UN DES COUREURS LES PLUS TITRÉS DE SA GÉNÉRATION EN AMÉRIQUE

Gervais Rioux est devenu par la suite un des coureurs les plus titrés de sa génération en Amérique. À son actif, plus de 150 victoires acquises tant en Amérique qu'en Europe. Parmi celles-ci, trois Championnats canadiens sur route, trois Championnats québécois sur route, un Grand Prix de Beauce, un Tour du Luxembourg et un Tour du Nevada.


Membre d'équipes de prestige comme Ten Speed Drive et Evian-Miko, Gervais Rioux a aussi représenté le Canada pendant 10 ans dans les plus grandes compétitions internationales, notamment aux Jeux du Commonwealth en 1982 et 1986 et aux Jeux olympiques de Séoul en 1988.

LA RECONVERSION : ACQUISITION D’UNE BOUTIQUE À MONTRÉAL

Trois traits de caractère ont dominé sa carrière sportive: le leadership, la détermination dans l'effort et la passion pour son sport. Au moment de la retraite et de la reconversion, ses qualités sont demeurées intactes.

En faisant l’acquisition d’une boutique de vélos à Montréal à la fin de sa carrière, Gervais choisit de mettre sa vision du cyclisme au service de ses clients. Grâce à son travail, la boutique devient une référence dans l'est du Canada pour tout ce qui a trait au cyclisme sur route et à l'ergonomie cycliste. Entre 1990 et 1999, plus de 2000 «positionnements» y sont faits.

Durant la même période, les vélos Argon 18, la marque maison de la boutique, attirent de plus en plus l'attention partout au Canada. On apprécie la qualité de fabrication et la finition des cadres, tout autant que leur comportement routier.

1999: UNE ÉTAPE IMPORTANTE

L'année 1999 marque une étape importante: à partir de cette date, la distribution s’étend à l’ensemble de l’Amérique et les Argon 18 sont présentés pour la toute première fois à Interbike. Depuis, la distribution n'a cessé de s'élargir. L'année suivante, le marché européen s'ouvre à la distribution.
Rapidement l'Asie et l'Océanie suivent. La même année, toujours sous la direction de Gervais Rioux qui se consacre désormais principalement au design des vélos, Argon 18 opte pour un nouveau matériau au potentiel quasi illimité: la fibre de carbone. Après le rodage des premiers prototypes, le premier cadre « full carbone » voit le jour en 2001: le Helium. La collection 2008 d'Argon 18 compte 15 modèles, dont sept ensembles cadre/fourche 100% carbone.